VALERIE TROUSLARD, ARTISANE MAROQUINIÈRE AUTODIDACTE

Dès l’adolescence elle nourrit un fort intérêt pour le travail du cuir, elle entreprend pourtant des études supérieures pendant sept ans qui la mèneront au métier de géographe du développement qu’elle exercera durant trois années.

Cette passion ne l’ayant jamais quittée, elle décide de se lancer seule dans l’exercice de la maroquinerie, cousue main.

Ses années en géographie lui permettront de réfléchir et de concevoir un modèle économique vertueux ; le défi était de créer une entreprise viable proposant des produits sains d’un point de vue environnemental et sociétal. La réussite, selon elle, tenait à la liberté de repenser les pratiques de l’entreprise, de se libérer du modèle économique de base, tel qu’il est développé aujourd’hui. En inventant sa manière de travailler et en s’affranchissant des diktats de l’économie de masse, elle pouvait alors proposer une vision éthique aussi bien en tant que cheffe d’entreprise qu’en tant qu’artisane.

Autodidacte, elle se forme seule aux différentes techniques depuis le façonnage de ses patrons jusqu’à la réalisation de la couture sellier, d’abord dans un local dans le quartier de la Belle de Mai, puis dans un atelier près de la gare Saint Charles pour enfin ouvrir un atelier-boutique au 2 rue Grignan. A force de travail et de passion, elle devient ainsi artisane et obtient le label d’artisan d’art en 2017.

Son parcours d’autodidacte lui a permis de mesurer le dysfonctionnement du système de formation et combien les savoir-faire artisanaux se perdent au fil des années. Aussi, depuis la création de FAMETHIC en 2014, elle accorde une place importante à la pédagogie encadrée. Cela se traduit par des actions pédagogiques auprès des jeunes des quartiers nord ou bien à travers des ateliers bénévoles lors de manifestations culturelles. Elle organise également des ateliers pour les enfants et pour les adultes afin de sensibiliser ces derniers au travail du cuir : apporter du contenu de qualité dans un cadre ludique. Enfin, dans une perspective professionnelle, elle accueille des stagiaires en école de maroquinerie d’art dans son atelier et les forme à son métier et aux techniques inhérentes à celui-ci.

La dimension éthique de son métier est le moteur de sa démarche : privilégier la couture main pour sa solidité et son caractère réparable, sensibiliser ses clients à l’entretien de leur cuir afin de gagner en durabilité et leur offrir les baumes d’entretien; s’entourer de partenaires locaux, collaborer avec des tanneries françaises et/ou européennes, travailler uniquement des espèces locales élevées pour le marché agroalimentaire et non pour leur peau ; implanter son atelier-boutique en plein cœur du centre-ville de Marseille, privilégier les démarches et les associations vertueuses.

Valérie TROUSLARD, artisane d'art maroquinière, fondatrice de FAMETHIC

Pour découvrir sa marque FAMETHIC >> cliquez ici.